samedi 26 juin 2021

La mort à 20 ans.

Bien sûr, bien sûr, il est des images qu'on préférait ne pas voir
Et puis... le festival Montpellier Danse bat son plein, bientôt Avignon, Cannes et tutti quanti.
L'allégresse revient : les discothèques et boîtes de nuit rouvrent le 9 juillet. Pendant ce temps, en Colombie, le massacre de la jeunesse se poursuit, toujours avec l'appui politique et militaire du "pays des droits de l'homme" (si vous voyez ce que je veux dire).
Cette photo a été prise hier à Cali. Ce jeune homme, dont le cadavre a été retrouvé dans un terrain vague du quartier Cañaveralejo, était un "muchacho" de la "primera linea". Il aspirait simplement à avoir un avenir, et quelques-uns des droits (culture, éducation, santé) que nous avons ici en France et en Europe. Pour tant d'outrecuidance, voilà quel fut son châtiment. Chaque jour, la police tire à balles réelles, chaque jour la police arrête arbitrairement des jeunes gens, les torture pour le plaisir de torturer, et parfois les exécute sommairement, pour le plaisir d'exécuter.
Cela dure depuis maintenant 2 mois. Et la France ne dit rien.