Albanie. Il faut sauver le dernier fleuve "sauvage" d'Europe.

Photo : Activistes le long de la rivière Vjosa. Photo Andrew Burr. La Vjosa est la dernière rivière "sauvage" d'Europe. Des activistes se battent pour la sauver, mais son avenir semble condamné par le progrès et les projets de construction de nombreux barrages. « Nous ne voulons pas que la Vjosa soit détruite, nous ne voulons pas de barrages, nous ne voulons pas que nos terres soient détruites », dit ainsi une vieille Albanaise qui se bat pour "sauver" la rivière. La Vjosa, longue de 300 km, va de la Grèce à la mer Adriatique en passant par l'Albanie. Cette rivière vierge abrite plus de 1 000 espèces différentes d'animaux et de plantes. Les projets de construction de plus de 30 barrages hydroélectriques menacent ce précieux habitat. « Les rivières sont des corridors pour la migration des espèces. Lorsque vous limitez le débit d'une rivière, en la barrant, ce corridor cesse d'exister. Habitats, espèces... Tout ! Tout. Toute sa valeur serait perdue », déclare Aleko Miho, professeur au département de biologie de l'université de Tirana. Une campagne internationale demande que la rivière obtienne le statut de parc national. Si cet objectif est atteint, toute construction de barrage dans les limites du fleuve sera stoppée. « C'est ce que nous demandons avec force. Mettons cette rivière à l’écart de l’exploitation de toutes les ressources naturelles », déclare Aleko Miho. « C'est une occasion unique de protéger réellement l'une des dernières grandes rivières sauvages. Ce serait un atout pour l'Europe, mais aussi une contribution aux efforts de conservation mondiaux », conclut Kathy MacKinnon, présidente de la Commission mondiale des aires protégées (CMAP). Source : Euronews VIDEO Vjosa Forever | Protect Europe’s Wild Rivers (3 mars 2021, 6’31) Les gens se mobilisent pour protéger la plus grande rivière sauvage d'Europe, la Vjosa. Ce cours d'eau sauvage s'étend de la source à la mer, englobant une mosaïque d'habitats et de cultures qui lui sont liés depuis des milliers d'années. Vjosa Forever relate la lutte actuelle pour assurer l'avenir de ce système fluvial unique, de l'incertitude politique et de la cupidité opportuniste à l'espoir de créer un parc national de la Vjosa (le premier de ce type en Europe). Aidez à créer le premier parc national de rivière sauvage en Europe. Partagez cette vidéo et rejoignez le mouvement pour le #VjosaNationalParkNow. Les belles paroles et l'inaction ne sauveront pas l'une des dernières rivières sauvages d'Europe. Agissez maintenant https://eu.patagonia.com/nl/en/films/... PLUS - Entre la pratique du pastoralisme itinérant et une agriculture principalement extensive, les abords de la Vjosa sont découpés en une mosaïque de parcelles et d’habitats variés. Cette diversité est probablement l’une des raisons qui font de la vallée une route largement empruntée par l’avifaune migratrice. De plus, des populations stables d’Ours bruns, de Loups gris et de Lynx des Balkans sont recensées sur les coteaux montagneux de toute la région. https://www.rivieres-sauvages.fr/vjosa/ - « La Vjosa, bientôt le premier parc national de rivière sauvage d’Europe ? », article Louis Seiller dans Libération, 5 avril 2021. GALERIE PHOTOS Photo Gregor Subic © Albanyak Dans les gorges de Këlcyrë Vieux pont de Konitsa Près de Përmet

Albanie. Il faut sauver le dernier fleuve "sauvage" d'Europe.